Happy few site de rencontre, Happy Few Concept : avis, test et opinion sur ce site pour les célibataires Bac +5

Happy Few Concept

femme cherche homme à niamey rencontre des femmes marocaines au maroc

Société Les intellos ont leur site de rencontres Happy Few Concept, nouveau site de rencontres, a choisi pour principe d'être très sélectif : il faut être surdiplômé pour pouvoir y entrer.

Par Le 21 avril à 07h00 Trois semaines après son démarrage, Happy Few Concept compte déjà membres. Autant d'hommes que de femmes, âgés de 26 à 42 ans, que vous avez de bonnes chances de retrouver sur Viadeo, le réseau des hommes et femmes d'affaires.

site de rencontre payant canadien happy site de rencontre

Normal : sur ce site de rencontres-là, on ne trouve que des diplômés des grandes écoles ou des représentants des professions libérales. Nous avons des gens qui ont fait les Arts et Métiers, quelques polytechniciens, des médecins, des avocats », détaille Soizic Bertrou, fondatrice du site.

rencontre africaine en ligne site de rencontre wanted

La demande n'est validée qu'après vérification du diplôme de notre part. Nous épluchons chaque dossier pour garantir la véracité des informations et un univers transparent. Pour l'heure, nous avons beaucoup de Parisiens, quelques Lyonnais et des membres qui sont à l'étranger, Londres ou Barcelone.

modele profil site de rencontre rencontre femme dans la nievre

Plus les centres d'intérêt sont proches, plus les chances de s'entendre sur la durée sont élevées. On a prévu des after-work et des soirées à thème dans des lieux banchés, des rendez-vous culturels les soirs de semaine suivis d'un verre ou d'un dîner, des activités sportives, des projets économiques, sociaux ou humanitaires, ou des voyages.

Happy Few Concept

La plupart ont des happy few site de rencontre, qui sont en couple ou avec des enfants, et qui sont donc moins disponibles. Ils veulent se retrouver autour d'activités pour échanger et faire de nouvelles rencontres. Dans la rubrique Société.

Jinjing The Penguin - Swims 5000 Miles Every Year To Visit The Man Who Saved Him

Voir aussi